-
-
L'heure du bilan

L’heure du bilan

Au Gré des Arts persiste et signe

L’association Paroles d’Orgue, organisatrice d’Au Gré des Arts, achève une quatrième édition éclectique au cours de laquelle concerts et spectacles ont agréablement investis Pranzac et d’autres communes du Pays Horte et Tardoire. L’événement encourage les spectateurs, mélomanes ou non, à venir à la rencontre d’un instrument rare en France et donc précieux pour notre territoire : l’orgue italien réalisé par le facteur d’orgue charentais Bernard Boulay et installé à l’église St Cybard de Pranzac suite aux efforts déterminants de l’association Les Secrets de Pranzac.

Chaque rendez-vous créé depuis 2011 autour de l’orgue, présenté au-delà de son usage liturgique, est l’occasion pour le public de découvrir ou redécouvrir un univers musical et artistique particulièrement généreux, dynamique et surprenant, le baroque, en présence de remarquables interprètes, jeunes talents ou confirmés. Au Gré des Arts c’est aussi quatre années de spectacles, de conférences et d’expositions où le public charentais a pu découvrir des propositions variées autour de la danse, de la photographie, du théâtre, de la musique traditionnelle, contemporaine et de la littérature.

Près de 600 spectateurs cette année

Jusqu’ici proposée dans le courant de l’été, cette proposition culturelle atypique présente désormais sa programmation tout au long de l’année avec un temps fort en automne, deux week-end durant, au cours des vacances de la Toussaint. Au total, c’est près de 600 personnes qui, entre mai et octobre 2015, ont vu se succéder au clavier de l’orgue les concertistes Olivier Salandini (titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Bourges), Paul Goussot (titulaire de l’orgue Dom Bedos de Ste-Croix de Bordeaux), Jean-Luc Etienne (concertiste, compositeur et professeur au Conservatoire Régional de Tours) qui a présenté lors de son concert "Una Toccata" une création mondiale, spécialement composée pour l’orgue de Pranzac, et Liesbeth Schlumberger (professeur assistante d’orgue de la classe de François Espinasse au Conservatoire National Supérieur de Lyon). Le récital de cette dernière concertiste, éclairé à la bougie, près de la chapelle renaissance classée monument historique, a invité le public a découvrir une fois encore les ressources musicales exceptionnelles de l’orgue italien. La concertiste renommée originaire d’Afrique du Sud indiquait aux auditeurs à l’issu du concert l’"immense plaisir" que représentait pour elle "la possibilité de jouer un instrument aussi singulier et aussi remarquable".

Les communes de La Rochefoucauld et Dirac ont elles aussi accueilli la programmation d’Au Gré des Arts. En effet, l’association Paroles d’Orgue a reçu cette année le soutien plein et entier de deux acteurs culturels majeurs en Pays Horte et Tardoire : le Théâtre des Carmes de La Rochefoucauld, partenaire de la présentation des Collectionneurs, un spectacle de théâtre gestuel créé par la Cie. Hippocampe (Paris), ainsi que le Pôle Artistique L’Epiphyte de Dirac, le tout nouveau Pôle Artistique de la Vallée de l’Echelle, qui ouvrait pour la première ses portes à la programmation d’un spectacle, en accueillant deux brillantes artistes à l’affiche d’un spectacle musical pour harpiste et comédienne, Harpa Diva.

"Nous assistons pour la première fois aux propositions du festival et je dois dire que nous nous attendions pas à voir autant de qualité et de simplicité conjuguées. C’est très beau et on ne s’ennuie pas une seconde.", raconte N. et son mari, ravis d’avoir découvert l’Epiphyte de Dirac et de renouer avec le répertoire de l’opéra. M. et F. venues entre amies assister pour la première fois à une représentation de mime corporel avouent avoir beaucoup "ri de voir ces corps mécaniques se déplacer" et avoir "parfois eu peur du silence de ces visages masqués. C’était très étrange, très intense, beaucoup de souvenir sont remontés à la surface..."

Enfin, le public a également pu profiter de la présence cet automne en l’église de Pranzac du brillant Ensemble Baroque Actéon (dir. Pierre Boudeville) constitué de deux chanteurs, d’une viole de gambe et d’un clavecin. Le public s’est dit ironiquement "sans voix" à l’issue de cette soirée qui était placée sous le signe de la musique italienne ancienne et notamment du sentiment amoureux. L’orgue a également été joué au cours de cette belle soirée à laquelle assistait le Père Emmanuel Granger, récemment nommé curé de Pranzac et responsable du doyenné de Tardoire-et-Bandiat, qui a assuré aux organisateurs avoir été frappé, en tant que mélomane, par la beauté de l’instrument, rendant hommage aux bénévoles et aux professionnels qui œuvrent au quotidien à sa valorisation.

Prendre le temps de se retrouver, d’écouter, de regarder, de profiter de choses que l’on connaît et d’appréhender sereinement ce que l’on méconnaît

L’équipe qui prépare chaque année cette action culturelle, représentée par ses fondateurs, deux jeunes charentais, Thomas Pellerin, organiste, et Renaud Tallon, enseignant en Lettres, saluent le concours "extraordinaire" de partenaires et de bénévoles "très investis" qui permettent à des artistes de tous horizons, jeunes talents ou confirmés, de se produire, souvent pour la première fois en Charente, et garantissent la "diversité des propositions qui sont faites et une grande liberté de programmation".

Les cofondateurs réaffirment leur volonté de "contribuer à la création sur le territoire de moments qui suscitent la curiosité d’un large public, où l’on prend le temps de se retrouver, d’écouter, de regarder, de profiter de choses que l’on connaît sous une forme différente et d’appréhender sereinement ce que l’on méconnaît". Il leur paraît plus que jamais nécessaire de déployer une grande énergie sur le plan de l’action culturelle : "favoriser l’accès à la culture pour tous et faire valoir la diversité artistique en France et en Europe sont des démarches décisives pour l’avenir de nos communautés."

de nouvelles actions pédagogiques à venir

L’année 2016 s’annonce riche en surprises et en réjouissances pour Au Gré des Arts qui souhaite poursuivre les efforts engagés pour ancrer tout au long de l’année ses événements sur la commune de Pranzac. Cette cinquième édition sera, une fois encore, ouverte à tous, riche de diverses propositions et verra, parallèlement à l’installation de jeux supplémentaires sur l’orgue italien, la mise en place de nouvelles actions pédagogiques autour de l’instrument.

D’ici là, le public est convié au concert de Noël prévu le vendredi 27 décembre prochain, à 17h, à l’église de Pranzac. A cette occasion, le jeune prodige Emmanuel Arakélian, organiste titulaire de la cathédrale de Fréjus, sera l’invité d’Au Gré des Arts. Un moment de grâce à ne pas manquer en cette période de fêtes de fin d’année.

Réservez d’ores et déjà vos places par téléphone au 06 46 63 04 98 ou par mail en écrivant à parolesdorgue chez gmail.com. Pour tout savoir sur Au Gré des Arts, consultez le site internet : www.augredesarts-festival.org.